• Lun - Sam de 07:00 à 21:00

  • clinique.visage.tunisie@gmail.com

  • 33 1 84 14 84 40

  • (+216) 94 382 300

mini lifting visage

Les avantages du mini lifting du visage par rapport à un lifting classique

Le mini lifting, ou soft lift, est défini comme étant un lifting moins étendu que le lifting classique. D’ailleurs, contrairement au lifting classique où tout le visage est retendu, le mini lifting est indiqué pour des débuts de relâchement de la partie ovale du visage à savoir en cas de bajoues modérées, des petits fanons cervicaux ou une zone relâchée dans le cou. Le résultat reste naturel, contrairement au lifting classique où il peut y avoir quelques ratés, et permet une récupération relativement rapide du patient.

Quand réaliser un mini-lifting ?

Il est possible de réaliser un mini lifting ou un lifting cervico facial à un âge compris entre 40 et 50 ans quand le visage et le cou commencent tout juste à se relâcher. C’est cette prise en charge précoce qui permet d’obtenir le résultat naturel de l’opération. Le mini lifting peut également être indiqué pour des patients présentant un relâchement bien plus important, et qui préfèrent un rendu plus naturel que le lifting classique. Dans ce cas-là il n’y a pas de limite d’âge si bien sûr l’état du patient lui permet de supporter cette intervention.

Mini-lifting : Déroulement de l’intervention

Avant l’intervention

Un entretien préalable aura lieu entre le chirurgien, le patient et l’anesthésiste sans compter un bilan médical complet obligatoire qui comprend notamment un bilan sanguin, un bilan de l’état général, mais aussi une étude plus spécifique du visage du patient, de l’élasticité de la peau, du relâchement musculaire, etc. Un résultat est normalement proposé au moyen de l’imagerie 3D. Un devis sera remis à la fin de l’entretien.

Avant l’opération, il est conseillé d’arrêter le tabac au moins un mois avant l’intervention et de ne pas prendre d’aspirine 15 jours avant. Cette opération est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes diabétiques, aux personnes séropositives, aux personnes ayant des problèmes de peau. Suite à cet entretien, il est obligatoire de revoir l’anesthésiste au plus tard 48 heures avant le début de l’intervention.

L’intervention proprement dite

Le mini-lifting consiste en la remise en tension de la peau et des muscles. Le décollement de la peau est plus modéré, mais le principe reste le même. L’objectif de cette chirurgie est donc de rehausser les tissus sous-cutanés, sans tirer la peau ou la retendre.

L’opération dure deux heures de temps à peu près, sous anesthésie générale, et va permettre d’obtenir un rendu le plus naturel possible. Elle a l’avantage d’éviter l’effet « lifting raté » puisque la peau ne sera pas trop tendue et donc le visage ne sera pas figé. L’opération ne s’attarde pas trop sur la peau et se concentre principalement sur les relâchements musculaires qui seront alors remis en place, tout comme les volumes graisseux.

Mini lifting : Les suites opératoires

Les suites opératoires d’un mini lifting sont simples :

  • La sortie de la clinique se fait le jour même, juste après avoir retiré le drain. Un pansement recouvre les cicatrices, mais aucune contention n’est à mettre en place. Vous êtes autorisé à vous laver dès le lendemain de l’opération. Les points sont à retirer 5 à 15 jours après l’opération.
  • Le patient présente peu d’œdèmes et d’hématomes qui font suite à l’opération. La récupération d’une vie sociale est donc très rapide, en général 7 à 10 jours après l’intervention suffisent largement. Les ecchymoses peuvent néanmoins être masquées avec du maquillage chirurgical (attention à ne pas utiliser votre propre maquillage avant cicatrisation complète).
  • Le résultat définitif du mini lifting s’observe généralement au bout de 6 mois, et les cicatrices seront totalement stables au bout de 12 mois
  • Des contrôles réguliers ont lieu, en général au bout de 1 mois, 3 mois, 6 mois, puis 1 an après la chirurgie.
  • Le sport peut être repris 15 jours après l’intervention.

Il est possible de ressentir de faibles douleurs, qui seront rapidement calmées par des antalgiques, ainsi qu’une sensation de tension car les muscles ont été repositionnés.

 

Les avantages du mini lifting

Le mini lifting présente de nombreux avantages par rapport à un lifting cervico facial classique :

  • Tout d’abord, le mini lifting est beaucoup moins cher que le procédé classique. En effet, il nécessite moins de temps (deux heures en moyenne) et donc moins de moyens sans compter qu’il y ait moins de zones à traiter.
  • De plus la récupération est bien plus rapide. Ceci est tout à fait normal puisque la technique touche moins de structure que pendant un lifting classique. La graisse n’est pas aspirée et cela permet donc de ne pas rompre la vascularisation de la peau. L’intervention se réalise d’ailleurs en ambulatoire et il est possible de sortir rapidement de l’hôpital.
  • La cicatrice est aussi très peu visible, passant de chaque côté du visage, elle disparaîtra assez rapidement.
  • Enfin, les effets secondaires ne sont pas nombreux. Il y a moins de risque d’hématomes ou de lésions nerveuses que dans le lifting classique ou que dans toute autre opération de chirurgie esthétique.

Vous cherchez à en savoir davantage sur le mini lifting Tunisie, contactez-nous !

Categories:
Otoplastie tunisie pas cher

L’otoplastie est-elle douloureuse ?

L’otoplastie désigne la chirurgie esthétique des oreilles décollées.Elle a pour objectif de les rapprocher un peu plus du crâne et de leur faire retrouver une position normale.  La question qui se pose serait de savoir si vraiment cette intervention de chirurgie esthétique est douloureuse ?

otoplastie tunisie

 

L’otoplastie : Comment se passe l’intervention

L’otoplastie est destinée à corriger les oreilles décollées sous forme d’oreilles d’éléphant. Ce n’est certes pas une maladie ou même un handicap mais ce problème engendre un grand complexe et notamment chez les jeunes enfants. D’ailleurs il est souvent constaté que beaucoup de patients ont environ 10 ans. L’intervention pour réparer le décollement des oreilles peut être effectuée à partir de l’âge de 7 ans lorsque l’oreille a fini son développement.

La technique pour laquelle va opter le chirurgien qui pratique l’otoplastie va dépendre notamment de l’importance de ce décollement. Si dans certains cas le spécialiste retire un bout de cartilage des oreilles si les oreilles sont proéminentes avant de les rapprocher de la tête, il lui est possible aussi dans d’autres situations de créer l’anthélix dont l’absence est responsable de ce décollement. Cette intervention dure environ une heure de temps et est pratiquée soit sous anesthésie générale ou locale.

L’otoplastie et la douleur engendrée

La douleur durant l’intervention

Afin que le patient ne ressente aucune douleur durant l’opération, il va être anesthésié. Il doit d’ailleurs consulter le médecin anesthésiste, au moins 48 heures avant l’intervention pour déterminer l’anesthésie la mieux adaptée et la plus conforme à son état de santé. On distingue, généralement, trois types d’anesthésie possible pour une otoplastie à savoir :

  • l’anesthésie locale qui rend les oreilles insensibles ;
  • l’anesthésie vigile qui se traduit par une association d’anesthésie locale et de tranquillisants administrés par voie intraveineuse ;
  • L’anesthésie générale qui vise à endormir totalement le patient jusqu’à ce que l’intervention soit terminée.

Si la douleur n’est pas ressentie à cause de ces techniques durant la chirurgie des oreilles, elle survient une fois que l’anesthésie sera dissipée. Les traitements antidouleurs vont alors prendre le relais.

La douleur après l’intervention

Elle ne peut être écartée et dure généralement pendant les 24 à 48 premières heures après l’intervention. Des antalgiques seront systématiquement prescrits pour les atténuer ainsi que des anti-inflammatoires. De plus, la douleur est assez modérée et son intensité varie d’un patient à l’autre.

Toutefois, si jamais la douleur venait à augmenter de manière soudaine, surtout sur une seule oreille, au lieu de s’atténuer, il faut immédiatement consulter le chirurgien. Il convient de souligner que chez certains patients, la douleur s’apparente plus à un engourdissement qui persiste durant les premières semaines. Si cela arrive, il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter, car cela est normal. Il faudra néanmoins éviter d’exposer les oreilles au froid, car une température très basse peut intensifier cette sensation.

Qu’il s’agisse de douleur ou d’engourdissement, ces sensations vont disparaître au fil des jours. Une fois bandeau de contention retiré, il est possible d’apprécier pleinement les résultats de l’intervention. Le port de ce bandeau est nécessaire pour protéger les oreilles durant les premiers jours et optimiser leur rapprochement du crâne.

Otoplastie : les suites opératoires

En plus de la douleur, le patient risque de constater de légers saignements au niveau de ses oreilles après l’intervention. Des œdèmes vont également apparaître ainsi que de légers hématomes. Ces phénomènes ne sont pas inquiétants et disparaissent au bout de quelques jours.

Pour optimiser les résultats, le patient va obligatoirement porter et de manière assidue son bandeau de contention de jour comme de nuit pendant les 15 premiers jours post-opératoires, puis seulement de nuit pendant quelques semaines. En plus d’aider les oreilles à se rapprocher du crâne, il les protège des éventuels frottements et chocs pouvant toucher les oreilles.

D’ailleurs, en ce qui concerne les chocs et les frottements, il est fortement conseillé d’éviter les activités qui pourraient les engendrer comme le sport et même le port de lunettes. Porter des lentilles de contact pendant un certain temps sera conseillé si vraiment vous ne pouvez pas passer de lunettes de vue.

Même si l’otoplastie n’est pas une chirurgie grave, les patients doivent observer un arrêt de travail de trois à sept jours pour bien récupérer. Chez les jeunes enfants, il est conseillé de planifier l’intervention pendant les grandes vacances scolaires pour qu’ils puissent bien cicatriser avant de retourner à l’école. Cela leur évitera d’avoir à expliquer pourquoi ils portent un bandeau à leurs camarades de classe.

Enfin, même si les douches et le shampoing sont autorisés, il ne faut pas en abuser. Il est d’ailleurs conseillé de ne pas diriger le jet du pommeau de douche vers les oreilles récemment opérées. L’humidité risque de retarder la cicatrisation. Dans ce contexte, il est déconseillé de se baigner, que ce soit en mer ou en piscine, durant quelques mois. L’exposition au soleil est également à proscrire et bien sûr, l’exposition au froid. Durant l’hiver, le port de bonnet est conseillé si vous devez sortir tandis que durant l’été, vous abriter sous un parapluie est recommandé pour se protéger des rayons du soleil. Il faut faire attention aux chapeaux trop serrés qui risqueraient de frotter les oreilles.

Pour en savoir plus sur l’otoplastie Tunisie, contactez-nous !

Categories: