• Lun - Sam de 07:00 à 21:00

  • clinique.visage.tunisie@gmail.com

  • 33 1 86 47 24 05

  • (+216) 94 382 300

Rhinoplastie ratée en Tunisie

Rhinoplastie ratée : Comment éviter l’échec de l’opération ?

La rhinoplastie est une intervention de chirurgie esthétique courante non seulement en France, mais dans le monde entier. Elle serait même classée comme étant la deuxième opération la plus pratiquée après l’augmentation mammaire selon les statistiques les plus récentes.

Il est vrai que la rhinoplastie est une technique chirurgicale simple et notamment si le chirurgien qui la pratique est doté d’une grande expérience du domaine. Il existe des cas où elle ne se passe pas exactement comme prévu. Cela peut donc aboutir à une rhinoplastie ratée, à un résultat qui n’est pas à la hauteur des attentes des patients. Certains facteurs peuvent influencer les résultats de la chirurgie esthétique du nez et pour cela il y a lieu de commencer par s’assurer que la zone chirurgicale est bien soignée afin qu’elle cicatrise correctement et en temps voulu. Cela réduit les risques d’infections et d’autres incidents pouvant affecter de manière négative le processus de guérison.

Rhinoplastie ratée : Quelles sont donc les raisons ?

Dans le cas où la rhinoplastie initiale ne répond pas aux attentes du patient, il est impossible de le constater de suite mais plutôt un an après la guérison. En France, le taux d’échec de la rhinoplastie est compris entre 5% et 10%.

Dans le cas d’une première rhinoplastie ratée, un patient pourra demander une rhinoplastie secondaire, à savoir une deuxième opération chirurgicale pour corriger la première et ce pour les raisons suivantes:
– La rhinoplastie initiale n’apporte aucune amélioration du visage du patient,
– Le nez ne cicatrise pas comme prévu,

-Le nez est guéri esthétiquement, mais pas au niveau de son fonctionnement,

– Le patient aurait subi un traumatisme nasal pendant le processus de cicatrisation initial de la rhinoplastie.

L’échec d’une rhinoplastie peut être dû à un chirurgien qui manque d’expérience et qui pratique une chirurgie trop ou pas assez agressive. Pour être un chirurgien expert dans le domaine en donnant des résultats cohérents, il faut que le praticien en question ait réalisé au moins 500 rhinoplasties. C’est pour cela qu’il faut avant tout faire des recherches avant de passer sur le billard pour prévenir une rhinoplastie ratée.

Choisir un bon chirurgien qui soit hautement qualifié pour réaliser une rhinoplastie est une étape importante pour le succès d’une rhinoplastie. Il ne s’agit pas seulement de naviguer sur Internet pour faire son choix mais aussi de se baser sur différentes autres sources. En effet, il est important de vérifier les références du chirurgien. Pour cela, il y a lieu de rassemblez tous les détails nécessaires pour voir si cette personne est compétente, expérimentée et possède les qualifications nécessaires pour réussir une rhinoplastie. Assurez-vous donc que ce chirurgien ait obtenu de nombreux avis positifs auprès de ses anciens patients.

Rhinoplastie secondaire pour la correction d’une rhinoplastie ratée

La rhinoplastie primaire est définie comme étant la chirurgie esthétique du nez, qui soit à la fois fonctionnelle et esthétique, et qui soit pratiquée pour la première fois. La rhinoplastie secondaire quant à elle, est une rhinoplastie de révision ou alors une opération de rhinoplastie post-traumatique. La deuxième rhinoplastie est un grand défi pour le plasticien spécialisé. Elle consiste à fixer et à essayer d’améliorer le résultat d’une rhinoplastie généralement mal faite. En raison du degré élevé d’intrusion professionnelle de la part de médecins non qualifiés, il a été remarqué ces dernières années une prolifération de chirurgies mal faites.

Mais commençons par définir l’utilité de cette rhinoplastie secondaire. En effet, elle va servir à :

  • Corriger la pointe nasale

La réparation de la pointe nasale demande une rhinoplastie ouverte pour exposer les structures à réparer et façonner les tissus afin de former une pointe nasale anatomique et naturelle. Il est usuel dans ce type de chirurgie de travailler avec des greffes de cartilage pour combler les défauts. Ces greffons de cartilage sont généralement prélevés par le chirurgien plasticien sur le patient, soit dans la cloison nasale, soit à l’aide de tissu auriculaire.

  • Corriger un nez trop court

Le nez court doté d’une pointe trop haute est un autre aspect qui est fréquent à améliorer par une rhinoplastie secondaire. Il faut prolonger la longueur du nez en apposant une feuille de cartilage qui est suturée sur la cloison nasale restante.

Rhinoplastie ratée : Quels sont les recours

Subir une rhinoplastie ou n’importe quelle intervention de chirurgie esthétique n’est pas sans risques. Les chirurgies esthétiques ratées sont encore de mise malgré toutes les innovations dans ce domaine. La question qui va se poser est de savoir quels sont les recours après une chirurgie esthétique ratée, et pour éviter ce risque quelles seraient les précautions à prendre avant de choisir un chirurgien esthétique.

Il faut savoir que le chirurgien esthétique n’a pas une obligation de résultat mais uniquement une obligation de moyen, comme pour toutes les spécialités médicales. Autrement dit, ils sont dans l’obligation de ne pas commettre d’erreur sur le processus et ce jusqu’au suivi post-opératoire. Le résultat d’une opération esthétique n’est pas quantifiable. Les chirurgiens esthétiques ne peuvent donc pas être responsables d’un résultat non conforme au désir du patient.

En cas de recours, La justice se montre très attentive à des cas laissant penser à une erreur manifeste du chirurgien surtout en cas de non-respect des prérogatives imposées par la loi en terme d’informations au patient sur les risques.

Dans tous les cas, si le résultat de la rhinoplastie n’est pas conforme à votre demande, il est possible d’en parler au chirurgien. S’il est possible de procéder à une réparation, l’accord à l’amiable est la meilleure solution. Le chirurgien pourra dans ce cas proposer une seconde opération à moindre coût pour arriver au résultat désiré.

Si vous n’êtes pas d’accord avec le chirurgien qui estime qu’une seconde opération est impossible, il faut recourir au Conseil de l’Ordre des médecins ou, directement, vers la justice.

Dans le cadre d’une rhinoplastie ratée comme pour toute autre intervention chirurgicale, dont les dommages physiques et moraux sont extrêmement importants, il vaudrait mieux consulter un avocat pour construire un dossier solide.

Contactez-nous pour en savoir plus sur la rhinoplastie en Tunisie.

 

 

Tags:
Categories: