nez épaté

Comment affiner un nez épaté

Comment affiner un nez épaté est un des problèmes à résoudre au cours de la pratique des rhinoseptoplasties esthétiques, parfois pour des motifs d’ethnicité non ou mal acceptée.

Un certain nombre de patients dont des patients de couleur ou asiatiques présentent un nez très large dont les ailes sont très écartées. Dans ce cas c’est le nez épaté qui est concerné à savoir celui qui est à la fois court et large particulièrement  au niveau de sa base et donc près des narines.
Ils sont demandeurs d’un rapprochement des ailes du nez, ou mieux d’un enroulement qui est techniquement possible. Il s’y rajoute parfois un problème d’insuffisance d’arête, ou de racine du nez élargie, du tiers moyen ostéocartilagineux du nez et parfois d’un manque de relief
Comment rapprocher les ailes du nez? Comment diminuer les orifices narinaires, et les redessiner chirurgicalement ?

La rhinoplastie ethnique : Pour qui ?

Elle est destinée aux patients asiatiques, du Moyen-Orient ou à peau noire :

  • Les patients à peau noire souhaitent généralement corriger l’aspect trop large du nez, le manque de projection (nez trop plat) et la largeur des narines (ailes du nez). Les techniques de rhinoplastie ethniques pour les patients d’origine africaine font presque toujours appel à des greffes d’augmentation par cartilage ou os.
  • Les patients asiatiques souhaitent le plus souvent corriger la pointe de leur nez qui n’est pas assez marquée ni assez projetée et le dorsum (dos du nez) qui est trop large et insuffisamment projeté. Les techniques de rhinoplastie des nez asiatiques font appel aux techniques d’augmentation par greffes de cartilage le plus souvent.
  • Enfin les patients originaires du Moyen-Orient présentent le plus souvent un nez large, dévié, avec bosse importante et pointe du nez mal définie et tombante. La correction fait appel aux techniques classiques de rhinoplastie de réduction avec ostéotomies.
  • Rhinoplastie ethnique pour nez épaté

Les différentes techniques de la chirurgie ethnique

Pour atteindre ces résultats, plusieurs techniques chirurgicales peuvent être employées. Il faudrait donc adapter chaque technique à chaque cas spécifique :

Greffe du cartilage

Il est possible, dans le cas d’une augmentation de la projection de la pointe nasale ou un comblement du creux de l’arête nasale, de procéder à une greffe de cartilage. Le patient doit avoir une importante quantité de cartilage où il est possible de puiser

Implant nasal

La pose d’un implant nasal pendant une plastie du nez ethnique, permet de corriger l’aplatissement de l’arête nasale, de surmonter la pointe du nez. L’implant nasal convient aux personnes présentant une peau épaisse au niveau du nez, particulièrement les asiatiques.

Plastie narinaire

La plastie narinaire est parfaitement idéale pour la réduction des narines larges. L’intervention consiste à la suppression de l’excès cutané et de tissu mou. Pour cela, le chirurgien doit réaliser une incision dans le sillon séparant la narine de la joue.

Suture des cartilages

C’est la technique qui convient pour la réduction de la pointe du nez. L’on se sert du fil pour serrer les cartilages et ainsi, réduire la largeur de la pointe du nez.

Résection ostéo-cartilagineuse

Cette technique consiste à réaliser une ostéotomie pour réduire le nez en largeur dans le même temps que l’on affine la base du nez, et que l’on retire le cartilage excédentaire. Le but étant d’affiner la structure de l’arête et de la pointe du nez épaté.

Comment affiner un nez épaté ?

Si votre nez est épaté et vous voulez l’affiner, il faut savoir que plusieurs cicatrices sont malheureusement à prévoir, mais il est important que le chirurgien sache bien les cacher. Les cicatrices seront placées dans le seuil narinaire et non sur les côtés des narines

Le nez trop épaté ou avec des narines élargies peut aussi préoccuper des patients ou de race blanche ; la solution chirurgicale la plus adaptée est d’éviter les cicatrices sur les côtés du nez, au profit d’une cicatrice quasi invisible de chaque côté de la columelle !

L’opération se fait soit à la base d’une rhinoseptoplastie standard sous anesthésie générale, soit de façon isolée sous anesthésie locale; le chirurgien enlève avec soin un petit quartier de seuil narinaire, fait l’hémostase, et parfois utilise un lambeau musculaire qui permet de croiser sous la columelle les deux « bras » des ailes du nez pour bien maintenir le resserrement narinaire de la façon la plus pérenne possible ; des fils résorbables sont utilisés en surface, mais en profondeur ce serait  des fils de maintien non résorbables;

En 8 à 10 jours les fils tombent, et les cicatrices disparaissent en 4 à 6 mois dans le seuil narinaire ; 5% des patients opérés ont eu un élargissement secondaire des cicatrices, ce qui conduit à réitérer l’intervention avec succès.

Tags:
Categories:

Posted by admin

rhinoplastie tunisie
Rhinoplastie ethnique Tunisie
rhinoplastie en Tunisie